Chronique de la série Drinking Solo

Juil 6, 2020 | Concours, Écrits

Drinking Solo – 혼술남녀 chronique

Maurine Duet

S’il est bien une série capable de parler de la culture de la boisson en Corée du Sud, c’est Drinking Solo, un drama coréen qui suit en parallèle l’histoire de plusieurs personnages au sein d’une école privée. Pour les Coréens, et plus encore que ce que l’on boit en tant que tel, la manière de boire est primordiale. Après le travail, il est de tradition que l’on se retrouve au restaurant entre collègues, entre amis pour partager quelques verres, souvent dans des barbecues, ou des suljip (comprendre littéralement des maisons à alcool, sortes de restaurants dédiés à la boisson plutôt qu’au repas). L’alcool, il se déguste à plusieurs, dans un moment de convivialité. Pourtant, de plus en plus de gens préfèrent aujourd’hui apprécier la boisson en solo. Car finalement, ne vaut-il pas mieux être seul que mal accompagné ?

Qu’on se le dise, Drinking Solo est avant tout un drama romantique, la marque de fabrique des séries coréennes pour le petit écran. Pourtant, et même si l’intrigue n’est pas centrée autour de la boisson à proprement parler, le propos est intéressant.

La série nous abreuve de différents points de vue sur la culture coréenne, tant de l’équipe des enseignants que des étudiants. Chaque épisode démarre avec une scène bien spécifique d’un repas que Jin Jung-suk, le personnage masculin principal, déguste seul. Il apprécie les moments de solitude pendant lesquels il profite pleinement d’une nourriture luxueuse et de belle musique, des moments qu’il appelle sans honte les « healing time » comme des moments thérapeutiques où il a enfin le droit de penser à lui avant tout. D’un autre côté, Park Ha-na, le personnage féminin principal, apprécie les bières en canette bon marché, qu’elle boit chez elle le soir pour se détendre. Les scènes au restaurant sont nombreuses et les plans alléchants.

Mais outre la boisson, le restaurant et les histoires romantiques, Drinking Solo met aussi en avant une jeune génération coréenne avide de changements en matière de moeurs. Les romances sont fraîches et les personnages touchants, on parle des difficultés dans la scolarité, du passage à l’âge adulte ou encore de la problématique de la famille. En bref, Drinking Solo, c’est un drama peu connu, mais qui, pourtant, se détache des autres par les problèmes de fond qu’il aborde et qui mérite amplement d’y investir un peu de temps.

Titre : Drinking Solo
Réalisateurs : Choi Kyu-shik et Jung Hyung-gun
Pays : Corée du Sud
Année : 2016
Durée : 16 épisodes de 50 minutes